Fonctionnement et structures

Appels à projets et programmes prioritaires

Les programmes scientifiques développés par l’ANRS reposent majoritairement sur la mise en place de deux appels à projets annuels non thématisés, autrement dit « blancs », très largement ouverts à la communauté scientifique.

Les projets de soutien aux équipes de recherche et les demandes de bourses qui parviennent deux fois par an à l’ANRS au travers de ses appels à projets sont évalués et classés par des comités d’experts.

Sur cette base, le directeur de l’Agence, décide du financement des projets.

A cela s’ajoute des études et projets relevant directement de priorités scientifiques issues des groupes de travail et des actions coordonnées et confirmé par la direction de l’Agence.

La pertinence des thèmes prioritaires est, chaque année, validée par un conseil scientifique composé majoritairement d’experts étrangers et réexaminée en fonction du déroulement des programmes. On peut citer : le programme vaccin, le programme génomique.

Des structures dynamiques et rigoureuses

Un Conseil d’orientation

Depuis l’intégration de l’ANRS à l’Inserm en tant qu’agence autonome, un conseil d’orientation, composé de 15 membres, remplace l’ancien conseil d’administration. Il est chargé de faire des propositions sur les grandes orientations stratégiques de l’ANRS, ses actions, son budget et son bilan de gestion, et sur toute question relative au fonctionnement de l’Agence.

Un Conseil Scientifique

Le conseil scientifique est constitué de 15 membres, personnalités scientifiques, et d'un membre associé représentant le milieu associatif. Ces membres sont choisis soit pour leurs compétences scientifiques dans le domaine du VIH/sida et des hépatites, soit pour leur capacité à évaluer objectivement les actions menées à l'ANRS. Ils sont désignés par le conseil d'orientation sur proposition du directeur de l'Agence. Leur mandat est de trois ans, renouvelable une fois. Un président et un vice-président sont nommés parmi les membres du conseil scientifique.
Le conseil exprime un avis sur les orientations scientifiques de l'ANRS, sur l'ensemble de ses actions, conduit une réflexion prospective et établit le bilan des travaux menés. Il se réunit autant de fois que nécessaire et au minimum trois fois en deux ans.

Des Services scientifiques

Les services scientifiques, au nombre de six, sont placés chacun sous la responsabilité d'un responsable de service.

Leurs domaines de compétences portent respectivement sur :

  • les recherches fondamentales VIH-sida
  • les recherches vaccinales VIH/sida et VHC
  • les recherches cliniques et thérapeutiques sur le VIH/sida
  • les recherches fondamentales, cliniques et thérapeutiques sur les hépatites virales
  • les recherches en santé publique et en sciences de l'homme et de la société (VIH et hépatites virales)
  • les recherches dans les pays en développement (VIH et hépatites virales)

Chaque service assure dans le secteur qui lui est imparti la mise en place des appels d'offres et l'intégralité du traitement des dossiers reçus. Chaque service effectue également le suivi des Conseils Scientifiques Sectoriel et des Actions Coordonnées qui relèvent de sa compétence.

Des Comités Scientifiques Sectoriels

Les comités scientifiques sectoriels (CSS) évaluent les demandes de financement soumises à l'Agence dans le cadre de ses appels d'offres annuels. Ils sont composés d'au moins huit membres dont, dans la mesure du possible, un tiers d'experts étrangers. Les membres sont nommés par le directeur de l'agence. Ils sont renouvelés par moitié tous les deux ans. Leurs présidents sont nommés par le conseil d'orientation sur proposition du directeur. Les CSS se réunissent deux fois par an, après clôture des appels d'offres qui intervient à la mi-mars et à la mi-septembre de chaque année.

  • CSS1 "Recherches fondamentales sur les relations hôte-virus VIH"

  • CSS2 "Biologie structurale et génétique moléculaire"

  • CSS3 "Recherches cliniques et physiopathologiques"

  • CSS4 "Recherches fondamentales dans les hépatites virales"

  • CSS5 "Recherches en santé publique, sciences de l'homme et de la société" (VIH et hépatites)

  • CSS6 "Recherches dans les pays en développement" (VIH, hépatites)

  • CSS7 "Recherches cliniques et épidémiologiques dans les hépatites virales"

Des Actions Coordonnées

Les actions coordonnées (AC) sont le fer de lance de l'agence pour animer les recherches prioritaires. Ces structures sont créées et fermées en fonction des orientations scientifiques jugées prioritaires par l'ANRS. Elles ont pour mission d'assurer l'animation scientifique dans un champ de recherche spécifique. En d'autres termes, elles visent à :

  • mobiliser les équipes et les chercheurs compétents déjà engagés ou non dans les recherches sur le VIH ou les hépatites virales,

  • aider à la réflexion, la conception et à la rédaction de projets de recherche.

Les AC se réunissent aussi souvent que nécessaire. Les réunions permettent de suivre la réalisation des recherches en cours, de les orienter si nécessaire, et d'élaborer de nouveaux projets.

En raison des caractéristiques du champ de recherches qu’elles recouvrent, certaines AC ont un fonctionnement mixte d’animation et d’évaluation. C’est le cas des AC dédiées à l’évaluation de la recherche clinique et thérapeutique (AC 5 et AC 24).

  • AC5 "Essais thérapeutiques VIH"

  • AC7 "Cohortes" (VIH et hépatites)

  • AC11 "Virologie médicale" (VIH)

  • AC12 " Pays du Sud" (VIH et hépatites)

  • AC18 "Recherches en prévention du VIH/Sida"

  • AC23 "Dynamique des épidémies VIH, VHC et VHB"

  • AC24 "Essais thérapeutiques dans les hépatites virales"

  • AC5/24 "Coinfection VIH-VHB ou VHC"

  • AC25 "Recherches en santé publique, sciences de l'homme et de la société dans le domaine des hépatites virales"

  • AC27 "Recherches socio-économiques sur la santé et l'accès aux soins dans les pays du sud (VIH et hépatites)

  • AC28 "Essais vaccinaux préventifs"

  • AC29 "Mécanismes d'entrée et d’assemblage des virus des hépatites "

  • AC31 "Cellules dendritiques - Présentation de l'antigène et immunité innée"

  • AC32 "Réservoirs VIH : formation et contrôle"

  • AC33 "Résistances des virus des hépatites B et C aux antiviraux/virologie

Des Groupes de travail

Les groupes de travail participent à l'animation de la recherche et élaborent des propositions dans des domaines jugés urgents et émergents mais pour lesquels la maturité de la réflexion scientifiques est insuffisante et les forces de recherche encore à structurer pour constituer une action coordonnée (AC). Certains groupes de travail donneront naissance à une AC, d'autres disparaîtront faute d'intérêt pour la problématique. Leur fonctionnement est souple : 5 à 20 membres se réunissent à une périodicité et pour une durée variables, en fonction des travaux.

TOP

,