> Accueil > Qui sommes-nous ? > Présentation de l'ANRS > Chiffres-clés

Chiffres-clés

Un budget autonome et des modalités d’intervention variées

L'ANRS dispose, pour répondre à ses missions de coordination et d'animation de la recherche sur le sida et les hépatites virales, d'un budget autonome. Il est essentiellement constitué de dotations émanant des pouvoirs publics, mais également de ressources propres issues de partenariats industriels et institutionnels pour la réalisation de programmes de recherche spécifiques.

Le budget de l'ANRS permet de financer principalement des projets et des allocations de recherche dans le cadre des deux appels d'offres annuels, mais aussi des projets d'études cliniques, reçus tout au long de l'année, hors appels d'offres, des soutiens directs aux structures de recherche dans le cadre des actions coordonnées, des dotations aux sites dans les pays du Sud, des colloques, des publications etc.

L'ANRS finance directement et individuellement chacune des équipes impliquées dans les projets de recherche.

Chaque année, près de 1500 financements de recherche ont été versés au profit de 267 organismes, institutions de recherche et entreprises avec lesquels l'agence a construit des partenariats efficaces.

Les principaux organismes français de recherche en sciences de la vie et en santé, représentés au sein de son conseil d'orientation, sont bénéficiaires d'environ 45% de l'ensemble des soutiens alloués chaque année.

Par ailleurs, chaque année entre 13 et 18% des financements de recherche sont versés à l'étranger, principalement dans les pays du Sud et auprès de plusieurs partenaires européens. Cela, sans prendre en compte les financements alloués aux organismes français ayant engagé des recherches dans des pays tiers.

L'agence prend aussi en charge directement un certain nombre de dépenses nécessaires à la réalisation des projets de recherche et des études cliniques dont elle est promoteur. Ainsi, elle établit des contrats avec certains prestataires prenant en charge la logistique de ses essais cliniques ou assurant la fabrication de molécules et les lots cliniques nécessaires aux essais vaccinaux, sur la base de technologies que l’Agence a financé.

Un financement important et récurrent aux personnels de recherche

Au delà du financement de projets proprement dits, l'ANRS apporte un soutien récurrent à des structures et réseaux de recherche, principalement sous forme de financement de personnels de recherche.

Notamment, l'agence a structuré son propre réseau de recherche clinique, articulé autour de 7 centres de méthodologie et de gestion (CMG), qui assurent la coordination opérationnelle des essais et cohortes de l'ANRS, et des 230 centres cliniques qui assurent, au sein des hôpitaux, le suivi de près de 10 000 patients inclus dans ces mêmes études.

Dans ce cadre, l’ANRS finance de manière régulière plus de 130 postes pour des professionnels de la recherche clinique au sein des CMG (chefs de projet, ARC, statisticiens, qualiticiens et data managers), ainsi que 100 postes de moniteurs et techniciens d’études cliniques et biologiques dans les services hospitaliers participant aux études ANRS et dans leurs laboratoires associés.

TOP

Consultez le dernier rapport d’activité de l’ANRS