L'ANRS à l'IAS 2019

22 juillet 2019
Image
logo IAS 2019
Contenu
Texte

Alors que la 10e conférence sur l'infection par le VIH organisée par l'IAS s’ouvre (21 au 24 juillet 2019) à Mexico, vous trouverez ci-dessous les principales communications prévues lors de ce grand rendez-vous international soutenu par l'ANRS.

Nous diffuserons, au cours des prochains jours, en conformité avec les règles d’embargo imposées par la conférence, des communiqués relatifs aux résultats présentés en sessions orales portant notamment sur les études ANRS Reflate TB2, ANRS Ipergay, ANRS Prévenir et ANRS Quatuor.

-Présentations orales :

·         Virologic efficacy of raltegravir vs. efavirenz-based antiretroviral treatment in HIV1-infected adults with tuberculosis: W48 results of the ANRS 12300 Reflate TB2 trial , Nathalie De Castro, Hôpital Saint Louis, APHP, France. Lundi 22 juillet

L'étude ANRS Reflate TB 2 qui s'est déroulée de 2015 à 2018 s'est intéressée au raltégravir en comparaison avec l'efavirenz (en association avec la lamivudine et le ténofovir) chez 460 patients co-infectés par la tuberculose. Menée dans cinq pays différents (Brésil, Côte d'Ivoire, Mozambique, Vietnam et France), l'objectif de cette étude était de valider que le raltégravir est une alternative valide à l'efavirenz chez les adultes infectés par le VIH-1 n'ayant jamais reçu de traitements pour le VIH et traités par rifampicine pour une tuberculose.

·         A competing risks model for the use of condom in the open-label extension of the ANRS Ipergay study, Luis Sagaon Teyssier, SESSTIM UMR1252, Marseille, France. Lundi 22 juillet

Essai randomisé pour évaluer l'efficacité de la PrEP, l'étude ANRS Ipergay a débuté en 2012 en étroite collaboration avec l'association AIDES. Sa phase randomisée s'est terminée en 2015 et a depuis montré que la prise à la demande de PrEP chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (en France te au Canada) était un mode viable de prévention du VIH. Sa phase ouverte, débutée en 2014, et menée sur plus de 360 volontaires (dont 340 provenaient de la phase randomisée) souligne l'efficacité de la PrEP à la demande.

·         Incidence of HIV-infection with daily or on-demand PrEP with TDF/FTC in Paris area. Update from the ANRS Prevenir Study , Jean-Michel Molina, Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, Hôpital Saint-Louis, AP- HP, France. Mardi 23 juillet

ANRS Prévenir, étude démarrée en 2017 en partenariat avec AIDES, évalue l'impact de la PrEP dans les populations à risque en Ile de France. Cette étude a inclus 3000 personnes en 2019 dont le suivi se poursuit actuellement.

- Les Symposia :

Achieving 90-90-90 – implications for HIV epidemic control, François Dabis, Directeur de l’ANRS (France Recherche Nord & Sud Sida-HIV Hépatites), France. Lundi 22 juillet

Post-treatment control, Asier Saez-Cirion, Institut Pasteur, France. Lundi 22 juillet

HIV persistence in macrophages, Yonathan Ganor, Institut Cochin, France. Mardi 23 juillet

Therapeutic approaches to control HIV immune activation, Michaela Mueller-Trutwin, Institut Pasteur, France. Mardi 23 juillet

-Les Prix ANRS :

-Les posters :

·         Sexual behavior changes, PrEP and condom use in the ANRS Prevenir study, Luis Sagaon Teyssier, SESSTIM UMR1252 Sciences Economiques & Sociales de la Santé & Traitement de l'Information Médicale, Marseille, France.

·         How better predict MSM becoming HIV-infected in West Africa? A combined approach of sexual behavior (CohMSM ANRS 12324 - Expertise France), Pierre-Julien Coulaud, Aix Marseille Université, INSERM, IRD, SESSTIM, Marseille, France

·         Incidence of sexually transmitted infections among Men who have sex with men in West Africa (CohMSM ANRS 12324-Expertise France, Issifou Yaya, IRD, INSERM, Université de Montpellier, TransVIHMI, Montpellier, France

L’étude de cohorte ANRS CohMSM commencée en juin 2015 et co-financée par l’ANRS et Expertise France se déroule en Afrique de l’Ouest. Elle s'intéresse aux HSH séronégatifs ou venant de découvrir leur séropositivité, et les premiers résultats présentés à l'IAS de 2016 soulignaient que les HSH d’Afrique de l’Ouest se révélaient éligibles à la PrEP. La mise en place de la PrEP est actuellement évaluée (2017-2020) au sein du projet CohMSM-PrEP qui s'inscrit dans la continuité du premier projet en incluant des participants séronégatifs de CohMSM.

·         Seminal HIV-1 RNA and drug concentrations in DTG+3TC dual therapy (ANRS167 LAMIDOL), Roland Landman, AP-HP Hôpital Bichat Claude Bernard, Virologie, Paris, France

Evaluant l'efficacité d'une bithérapie (Lamivudine et Dolutégravir), l'étude LAMIDOL, débutée en 2015, met en évidence que la bithérapie maintient la clairance virale chez les individus ayant préalablement suivi une trithérapie.

·         Inflammatory markers associated with mortality in HIV-positive individuals from Côte d'Ivoire: Role of HIV-HBV co-infection, Gerard Menan Kouame, Programme PAC-CI, site de recherche ANRS, Abidjan, Cote D'Ivoire

Et aussi :

En amont de la conférence, les 20 et 21 juillet, aura lieu le "HIV and HBV Cure forum" organisé par l'IAS Towards an HIV Cure Initiative en collaboration avec l'ANRS et ICE-HBV (International Coalition to Eliminate the Hepatitis B Virus). Ce forum sera dédié à des sujets touchant à la fois la guérison de l'hépatite B et du VIH. Retrouvez le programme du forum ici.

D'autres communications "late breakers" sont susceptibles d'être annoncées par l'IAS dans les prochains jours sur le site de l'IAS.

î Contacts presse ANRS :

Séverine Ciancia

01 53 94 60 30 - information@anrs.fr

Marc Fournet

01 53 94 80 63 - information@anrs.fr