Présentation

Ajouter un contenu
Texte

Depuis sa création, l’ANRS a mis en place des activités à l’international, avec l’objectif de soutenir les priorités de santé de publique des pays par une approche multidisciplinaire.

Texte

L'Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS), a renforcé et structuré dès les années 90s ses collaborations avec ses partenaires dans des pays à revenus faibles et intermédiaires.

Actuellement huit pays collaborent étroitement avec l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes : il s’agit des sites du Brésil, du Burkina Faso, du Cambodge, du Cameroun, de Côte d'Ivoire, d’Egypte, du Sénégal, et du Vietnam.

Parallèlement d’autres collaborations structurantes ont été développées avec d’autres pays, tels que le Mali, la Guinée et la République démocratique du Congo. Ces collaborations, initiées par des projets d’envergure s’inscrivent également dans un processus de partenariat structuré et institutionnel.

Texte

Carte des pays dans lesquels sont ou ont été réalisés des projets financés et/ou promus par l'ANRS

Pour toute question : sp@anrs.fr 

Ajouter un titre
Titre
Fonctionnement des sites partenaires ANRS | MIE
Ajouter un contenu
Texte

Les sites partenaires ANRS sont caractérisés par :

  • Une mise à disposition par l’agence de budgets annuels récurrents
  • La signature d’accords de collaboration cadres entre l’agence et les différentes autorités et institutions de santé et/ou de recherche locale. 
  • Une responsabilité conjointe d’un coordinateur Nord (français) et d’un coordinateur Sud (du pays du site partenaire)

Les axes prioritaires de la recherche sont définis conjointement par les coordinateurs, qui assurent également l’animation scientifique du site ainsi que les relations avec les autorités de santé et les partenaires nationaux et internationaux.

Les sites partenaires ANRS sont pour la plupart hébergés dans les structures ou institutions nationales des pays, mais peuvent être également représentés par un partenariat uniquement virtuel.

Les financements alloués par l’agence aux 8 sites partenaires ANRS permettent selon les sites, d'établir un secrétariat et une gestion commune pour les études en cours, de réhabiliter et renforcer les infrastructures, de soutenir les actions de formation de jeunes chercheurs nationaux, de multiplier les échanges entre chercheurs nord-sud et sud-sud, et de développer les interactions avec la société civile.

Des institutions françaises mettent également à disposition du personnel expatrié sur certains sites. Actuellement, cinq Experts Techniques Internationaux (financement MEAE ou ANRS) sont présents sur les sites du Cambodge, Vietnam, Cameroun, Burkina Faso et Sénégal. Certains chercheurs, principalement de l’IRD, effectuent également des missions longues sur les sites ANRS.

Ajouter un titre
Titre
Collaborations des sites ANRS
Ajouter un contenu
Texte

Les équipes des sites ANRS développent de nombreuses interactions tant avec les structures nationales des pays hôtes qu'avec les institutions françaises ou internationales présentes dans les pays et ont majoritairement travaillé sur les thématiques du VIH/Sida et des hépatites virales.

Ces dernières années, les équipes s'ouvrent également sur de nouvelles thématiques (Ebola, tuberculose,  cancer, maladies non transmissibles, et plus récemment IST, arboviroses, COVID-19…) mettant à profit leur expérience de la conduite des recherches dans les pays du sud et leurs étroites et solides collaborations avec les institutions nationales et internationales développées au cours de ces 20 dernières années.

Les projets de recherche collaboratifs impliquent :

  • Les institutions nationales des pays partenaires (ministères de la santé et de la recherche, programmes nationaux de lutte contre le VIH, la tuberculose, les hépatites virales entre autres, hôpitaux, universités, laboratoires et centres de recherche, le réseau des Instituts Pasteur…),
  • Les institutions françaises et les organismes de recherche français comme le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, l’Inserm, l’IRD, le CNRS, l’Institut Pasteur et le Réseau international des Instituts Pasteur, les Centres Hospitaliers Universitaires et universités, Expertise France…,
  • Les organismes de recherche de renommée internationale (National Institutes of Health, Centers for Disease Control, London School of Hygiene and Tropical Medicine, Saint George’s University of London…),
  • Les organisations internationales (OMS, UNICEF, Office des Nations Unies contre la drogue et le crime,
  • Des bailleurs de fond : EDCTP, UNITAID, Fonds Mondial, Thrasher Foundation …

 

Animation scientifique

Des journées scientifiques sont organisées périodiquement dans par site partenaires (tous les 2 à 3 ans). Elles sont largement ouvertes et réunissent responsables de l’agence et les chercheurs, les cliniciens, les représentants de la société civile, d’organismes et institutions partenaires, les autorités des pays et la presse. Elles permettent aux chercheurs de présenter les résultats de leur recherche et aussi de discuter des perspectives et d’envisager le développement de nouveaux partenariats et projets.

Ajouter un titre
Titre
Histoire de l’ANRS à l’international
Ajouter un contenu
Texte

Dès le début de l’épidémie de VIH dans les années 1980, la majorité des personnes infectées par le virus vivaient dans des pays à revenus faibles et intermédiaires : l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida a donc établi comme prioritaire la recherche en collaboration avec ces pays. 

Dans les années 1990, l’agence a renforcé et structuré les collaborations avec ses partenaires internationaux : dans les pays où des équipes de recherche françaises et nationales collaboraient autour de projets, l’ANRS a mis à disposition des budgets annuels complémentaires récurrents pour permettre de structurer les équipes sur le long terme. 

Ces soutiens financiers, complétés par la signature d’accords de collaboration cadres entre l’ANRS et les différentes autorités et institutions de santé et/ou de recherche locales ont donné naissance aux Sites partenaires ANRS

Les thématiques de recherche dans ces sites ont évolué en même temps que celles de l’agence, en intégrant en 2001 les hépatites, puis vingt ans plus tard les maladies infectieuses émergentes.