Covid-19

Ajouter un contenu
Texte

Apparu en décembre 2019 à Wuhan, au centre de la Chine, le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 s’est très rapidement propagé à l’ensemble de la planète, entraînant la pandémie la plus grave de notre histoire récente. 

Texte

Le consortium REACTing (depuis le 1er janvier 2021 : l’agence ANRS | Maladies infectieuses émergentes) s’est ainsi vu confier la responsabilité de la coordination de la recherche française sur le Covid-19 par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le ministère des Solidarités et de la Santé.

Les activités liées au Covid-19 se concentrent sur cinq domaines principaux :
 

1) Structuration de la recherche en temps de crise : plusieurs structures pluridisciplinaires et transversales ont été mises en place dès le début de la crise Covid-19 pour coordonner et structurer la recherche française, tant dans les laboratoires que dans l'administration :

  • mise en place et animation du conseil scientifique ANRS Covid-19
  • mise en place et participation au CAPNET, un comité consultatif piloté par les ministères des Solidarités et de la Santé et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, composé de différents acteurs de la recherche impliquant la personne humaine dont la mission est de réguler les études cliniques et précliniques sur COVID-19 afin d'accélérer celles qui relèvent des priorités nationales et qui sont les plus prometteuses.
  • secrétariat scientifique du Comité scientifique consultatif français pour les vaccins COVID-19, mandaté par le gouvernement français pour fournir une expertise scientifique de haut niveau sur les candidats vaccins COVID-19.

2) Animation et coordination de la recherche : l’agence joue un rôle clé pour promouvoir les interactions entre les principaux acteurs impliqués dans la réponse à la pandémie Covid-19. Plusieurs groupes de travail ont été initiés, pour animer et coordonner la recherche sur les thèmes identifiés, mais aussi pour faire émerger des projets considérés comme prioritaires et les accompagner vers une mise en œuvre urgente.

3) Soutien aux projets de recherche : avec le soutien du ministère des Solidarités et de la Santé et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et grâce au soutien de différents bailleurs de fonds, les initiatives scientifiques sélectionnées par le conseil scientifique ANRS Covid-19 ont pu bénéficier de soutien, financier ou autre, pour une mise en œuvre rapide pendant la crise. Entre février et mars 2020, 20 projets ont été sélectionnés, évalués et ont reçu un fond d’amorçage, pour un montant total d’1M €.

4) Production de contenu scientifique et partage d'informations : l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes met à disposition des outils pour informer la communauté scientifique, les professionnels de la santé, les responsables politiques et le grand public des dernières recherches sur Covid-19.

  • une revue de la littérature  est faite chaque semaine et présente une sélection d’articles sur Covid-19 publiés dans des revues scientifiques reconnues, accompagnée des points et messages clés de chaque article
  • des diaporamas réalisés en partenariat avec la mission nationale de Coordination Opérationnelle Risque Epidémique et Biologique (COREB) compilent les principales avancées scientifiques de la recherche sur Covid-19 sur cinq thématiques (épidémiologie, clinique et physiopathologie, thérapeutique, vaccins et virologie).

5) Pilotage d'un projet visant à renforcer les capacités des hôpitaux dans cinq pays africains (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, Sénégal).